Ce soir c’est la Fiesta ! on doit faire une soirée moui calor, avec un repas « typique » ???? tout ça organisé par notre « boussole » un peu déboussolée quand même, car déjà il faut prendre le bon bousse ! C’est pas facile, un coup il faut descendre et pis non, on remonte dans l’autre sens !!Aie Madre de Dios !! Finalement on y arrive ! oon va manger des trucs bizarres, des salades « dégoulasses » (enchiladas !) des calamars frits, des trucs qui finissent en asse ou osse ! Mais Christian a promis une entrecôte aux garçons, il a peur de rien lui, c’est un fifou ! Parce que c’est bien joli tous ces enchiladas, mais elle est où la vache ?? hein Pat, faut pas déconner avec ça ! En plus on veut nous empoisonner avec des trucs blancs qui frétillent encore dans la salade, il parait que ce sont des minis anguilles et que c’est soupere bon !! Mon œil, ouais, on dirait des vers !!

 

{sfx api='picasa' album='6162453861950918385'}

 

Enfin l’entrecôte est là…moment de plaisir dégustatif intense : la dégustassione !, il n’y a presque plus que le murmure des maxillaires…J’ai dit presque plus, pas que c’était pas le silence non plus !
Et si on se prenait une petite tisane après tout ça, le moment de l’arrivée de la théière est assez extraordinaire, ce canard façon sex toy mais pour comprendre vous demanderez à Stef, le mime est assez explicite tout en étant « exotique » !!
Lorsque les esprits commencent à s’échauffer, que les estomacs sont repus, nous entonnons une série de tites cancionnes= chansons ! une tite « bataille de Réchauffen », et pour finir un grand classique du Ch’nord entonné par notre Titi national : Quand la mer monte, elle monte, quand elle descend, elles descend !
Au final, après moult « tergiversassionnes », chacun poursuit sa soirée à sa façon, et on reprend notre expédition pour rentrer : les transports urbains à San Sébastian c’est quelque chose !
Au final certains sont rentrés à des heures très tardives mais on n’en dira pas plousse !!