{XXgallery}021{/gallery}
Heureux(se) qui comme Ulysse(Marcel) a fait un beau voyage…

Lundi matin : 6h45, le réveil sonne, il faut se lever, j’entends comme un vrombissement dans ma tête…Aurais je laissé quelque chose dans ce drôle d’oiseau qui me transportait tantôt, ou alors suis-je encore entrain de rêver ?

J’ai beaucoup de mal à émerger, quelle est cette lassitude, cette torpeur qui m’assaille, j’ai l’étrange sensation de m’être dédoublé(e)…Bizarre

Et puis, en me retrouvant devant mon banal breuvage matinal, je Sais !

J’ai fait un beau voyage, et je suis parti(e) comme « cestui-là » conquérir la toison, on peut parler de toison en pays gaélique, il y en a plein les champs qui gambadent!! Je suis parti(e ) avec des gens de fort bonne compagnie, les accompagner dans leur quête de sens, et non de gloire ; dans leur destinée de grand vainqueur ; celui là même qui n’a pas peur de perdre pour lui-même mais qui se fond dans le triomphe de ses pères, de ses frères. 

Je les ais admirés en héros chevaleresque défendant cet esprit conquérant qui jaillissait sur le pré, que je sentais pourfendre l’ennemi sans haine ni regret…

Je les ais portés de mes acclamations comme une ovation dans l’arène !

Je les ais enviés de parvenir à une faire qu’un seul corps, une seule âme…de partager la lutte, le combat, la douleur, la victoire…mais surtout cette humilité de se fondre dans cet esprit qui demeure ,qui marche toujours…Car, je suis celui ou celle qui reste au bord de l’arène, qui admire ses héros, qui les ovationne, qui lève un coin de ce voile si fin et fragile de leur AMITIE, qui n’en voit jamais que son apparence massive mais qui sait Ô combien elle est tout à la fois précieuse et légère…Le ROOS c’est un diamant pur, cette « étoile du sud » que nous cherchons tous à nous procurer, mais il ne se recherche pas.. Il vient à toi, ou non…Tu ne décides pas…

Et pour en revenir à Ulysse, je ne sais pas si je m’en suis retourné( e) « plein d’usage et raison » vivre avec les miens le reste de « mon âge » mais j’ai appris que j’avais reçu plus que je n’avais sûrement donné !

Peu m’importe le discours, la vérité est dans l’action, à ma façon je voulais vous rendre hommage, vous les « guerriers » que je côtoie depuis si longtemps et ceux que je rencontre encore actuellement, il y a maintenant vingt ans j’ai dis oui pour une vie à venir que je savais intense et qui s’est révélée l’être au-delà de mes espérances.

Je rêvais d’action et de sentiment et j’ai été comblée bien au dessus de ce que j’avais pu entrevoir…Je pourrais aussi remercier cet être extraordinaire qui vit auprès de moi, avec moi, mais comment se remercier soi même lorsqu’au fond nous savons que nous sommes les deux morceaux d’une même pièce..

Comme l’a sûrement dit un grand philosophe (il y en a toujours un !) la vie est avant tout faite de RENCONTRE, et c’est peut être là qu’est le secret

Merci à Toi, Merci à Vous , pour tout ce bonheur, ce feu intérieur que nous avons partagés, mais comme tout feu, je garde en moi sa brûlure (et la vie aujourd’hui me semble un peu fade) et j’espère pouvoir l’entretenir le plus longtemps possible…

MERCI

La philosophe préférée du Président