photo04L 'été est là, la saison sportive du Roos' est achevée. Pour le club, elle s'inscrira peut-être dans son histoire comme une saison  "référence" ou "charnière". En tout cas, plusieurs choses nous permettent de le penser. D'abord, le Roosevelt a rassemblé cette année beaucoup de joueurs. Ce n'est pas le nombre qui est à souligner (depuis plusieurs années, le Roos' se félicite de compter  beaucoup de membres), c'est davantage le rajeunissement des troupes qui est marquant. Certes, cela nefacilite pas la tâche des vétérans qui sont confrontés à la fougue, la vitesse et l'envie de leurs "fillots"! Mais c'est un gage de continuité dont chacun peut se féliciter.

Après la célébration du 20ème anniversaire du club, cet élan de fraîcheur nous rend confiant en l'avenir. Ensuite, la saison a été riche sportivement. Certes, nous n'avons pas gagné le bouclier cette année. Mais Sébastien peut être fier de son travail de coaching qui a permis de transformer le groupe hétérogène, inexpérimenté et trop tendre du début de saison (défaite au premier matche contre Ay) en une équipe soudée, avec des axes de jeu, des ambitions techniques et des moments magiques sur le terrain ...

photo04L 'été est là, la saison sportive du Roos' est achevée. Pour le club, elle s'inscrira peut-être dans son histoire comme une saison  "référence" ou "charnière". En tout cas, plusieurs choses nous permettent de le penser. D'abord, le Roosevelt a rassemblé cette année beaucoup de joueurs. Ce n'est pas le nombre qui est à souligner (depuis plusieurs années, le Roos' se félicite de compter  beaucoup de membres), c'est davantage le rajeunissement des troupes qui est marquant. Certes, cela nefacilite pas la tâche des vétérans qui sont confrontés à la fougue, la vitesse et l'envie de leurs "fillots"! Mais c'est un gage de continuité dont chacun peut se féliciter.

Après la célébration du 20ème anniversaire du club, cet élan de fraîcheur nous rend confiant en l'avenir. Ensuite, la saison a été riche sportivement. Certes, nous n'avons pas gagné le bouclier cette année. Mais Sébastien peut être fier de son travail de coaching qui a permis de transformer le groupe hétérogène, inexpérimenté et trop tendre du début de saison (défaite au premier matche contre Ay) en une équipe soudée, avec des axes de jeu, des ambitions techniques et des moments magiques sur le terrain.

Le dernier matche, s'il illustre par la première mi-temps que bien des choses restent à faire, montre aussi tout le potentiel qui a déjà été développé, et que tout est rassemblé pour poursuivre la route. Les plus compétiteurs d'entre-nous garderont en amertume de finir deuxième, mais reconnaitront qu'Ay fait un beau champion pour le Challenge de l'Amitié, et se vanteront d'être l'équipe à avoir marqué le plus de points cette saison! A ce chapitre, il faut aussi se féliciter d'avoir laissé aux orgueilleux le soin de marquer leurs points sur des pénalités. Garder l'esprit du Challenge doit nous préoccuper autant qued'en gagner le bouclier. Enfin, les festivités du Roos' sont un autre motif majeur de satisfaction.

En prenant en considération les remarques de l'année dernière, avec la volonté d'associer le plus grand nombre à l'évènement (les réunions de préparation ont rassemblé beaucoup de joueurs), le bal a été un succès. La réception des Bears de Bern a elle aussi été remarquable. Ils se rappelaient de nous pour le rugby "Champagne" servit au Pays de Galles. Ils ont été enthousiasmés par notre accueil. Merci à tous les contributeurs de cette réussite, qui oeuvre souvent de façon ingrate à la reconnaissance du club en tous lieux. À Marseille, le Roos' a récolté comme un symbole de cette saison la première place du tournoi phocéen en s'associant à des jeunes Universitaires. Plus que jamais, notre délégation a su une fois encore donner du sens à notre devise : l'Esprit demeure! Bonne lecture et bonnes vacances.

   Bienvenue sur le site du Roos.  |  Contact  |  Plan du site  |  login